Nombre total de pages vues

samedi 15 juin 2013

Universal mind,album Absolutely live

'Runnin' Blue' sur The Soft Parade était l'hommage peu reussi que faisait le groupe a Otis Redding.Mais 'Universal mind' était bien plus prés de l'esprit des ballades blues émouvantes que Redding reussissait si bien(C'est aussi le genre de morceau sur lequel Janis Joplin adorait s'éclater).La chanson débute sur le même genre de jeu délicat de Krieger et sur les mêmes paroles légéres de Morrison utilisées au début de 'The Unknwon Soldier' mais passe rapidement a son propre groove.La majorité des morceaux blues des Doors avait une certaine énergie rock mais les tons mineurs et le ton 6/8 de 'Universal mind' le rendent différent:c'est un air de blues plus ancien,plus triste et plus angoissé.
La tristesse est mise de côté pendant un instant au milieu de la chanson quand Ray,Robby et John se lancent dans un petit pont de jazz pur.Cette section continue pendant quelques mesures,avec de superbes passages syncopés de Ray et Robby.Mais le groove mélancolique reprend rapidement et le groupe le poursuit jusqu'a la fin.
Par rapport a beaucoup de chansons des Doors 'Universal mind' n'est pas trés dense mais ses paroles ont un style honnête et personnel que Morrison n'employait pas souvent."I was doing time in the universal mind"(je faisais mon temps dans l'esprit universel)est un bon descriptif de la vie de Jim en tant que star du rock:son succés l'a forcé a se voir devenir un produit de l'imagination,du désir et du mépris du public.
Il dit qu'il "setting people free"(libére les gens),il pense qu'il "was doing all right"(allais tout a fait bien) mais aprés une rencontre avec quelqu'un qui porte une "suitcase and a song"(valise et une chanson),Jim se retourne et s'aperçoit qu'il est seul et qu'il cherche la sympathie dans tous les visages qu'il rencontre.Le caractére poignant et glaçant de la chanson passe bien a la derniére ligne.
On peut voir aussi une autre interprétation dans cet esprit universel face a la solitude venant de la rencontre de quelqu'un avec une valise et une chanson : c'est la cassure de l'esprit universel ou esprit universitaire de la connaissance et l'esprit de la musique.Aprés avoir raconté cette triste histoire énigmatique,Morrison annonce que "I'm the freedom man"(je suis l'homme de la liberté) et on dirait qu'il ne s'agit pas de quelque chose de trés agréable.Le "freedom man" est-il l'homme véritablement libre,l'homme censé être libre,l'homme que l'on considére libre ou l'homme qui représente la liberté pour les autres?Morrison n'explique pas quelle sorte de 'freedom man' il est mais cette ambiguité est précisement ce qui donne a cette chanson sa tristesse émouvante.'Universal mind' est un autre exemple de la capacité de Morrison a écrire des chansons infiniment nuancées avec des mots simples.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire