Nombre total de pages vues

vendredi 19 avril 2013

You make me real,album Morrison hotel

'You make me real' etait la face A du seul single de Morrison Hotel,sorti apres l'album en mars 1970.
Avec 'Roadhouse blues' en face B,ces deux chansons forment un ensemble parfait.Au plan des paroles,l'admonestation de 'You make me real':"Roll now,baby,roll" n'est pas loin des conseils donnés dans 'Roadhouse blues',"let it roll".Ces deux chansons nous montrent les Doors en pleine forme,dynamiques et tres blues.
'You make me real' permet aussi a Ray Manzareck de retrouver son vieux personnage de Screaming Ray Daniels le temps d'une chanson :comme dans 'Roadhouse' il quitte l'orgue et crée un super son rock en tapant furieusement sur un piano.On remarque aussi John Densmore qui s'éclate complétement a la batterie.Et Robby Krieger raffine encore son art:les parties pincées et compliquées de 'You make me real' sont complétement a côté et d'une élégance précise en même temps.
Même si Jim exprimait maintenant des sentiments bien plus charnels dans ses paroles,il parlait encore de "percer",d'une certaine maniére,en demandant a une amante de lui laisser oublier ses périls et ses problémes jusqu'a ce qu'elle le rende libre et réel.
Il n'est pas difficile d'imaginer ce que cette liberté et cette réalité nécessitent:comment interpréter autrement les mots "let me slide into your tender sunken sea"(laisse moi glisser dans ton tendre océan secret)?
Il est certain que Jim a utilisé sa relation difficile avec Pam Courson comme point de départ pour certaines chansons de Morrison Hotel mais 'You make me real' était peut-être destiné a Patricia Kennealy.
Il l'avait rencontrée a New-York,début 1969,quand elle l'avait interviewé pour le magazine Jazz&Pop.Kennealy fut surprise de découvrir que le "Pig Man of L.A"(le cochon de L.A)était en fait un gentleman courtois,intelligent et extrémement poli,qui ne manquait pas d'humour sur lui-même.
Quant a lui,Jim avait trouvé quelqu'un qui etait prêt a le prendre au sérieux en tant qu'écrivain et être humain.Ils se sont entendus tout de suite et sont vite devenus amants .Leur relation était spirituelle autant qu'amoureuse.
Ils se voyaient aussi souvent que leur emploi du temps le leur permettait et ils se sont mariés dans une cérémonie celte en juin 1970.Il y avait de moins en moins de gens avec qui Jim pouvait être "réel" mais quand il était avec Patricia il pouvait être libre pendant quelques temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire