Nombre total de pages vues

mercredi 24 avril 2013

Peace frog,album Morrison hotel

'Peace frog' est mémorable parmi les chansons des Doors a cause de son titre absolument ridicule(certains diraient peut-être charitablement "mignon").Morrison etait lui-même prêt a l'admettre pendant les concerts :"drôle de nom pour une chanson,non? disait-il au public.Mais la chanson elle-même est loin d'être bête.C'est une des créations politiques de Morrison,qui fait un commentaire sur les troubles civils en Amérique durant la fin des années soixante:le moment du "sang dans les rues" est peut-être une référence a la Convention Démocratique de 1968 a Chicago,ou les policiers de Daley,le maire,ont frappé les manifestants qui avaient osé faire entendre leur voix.
Cette chanson faisait partie des cinq de Morrison hotel à être attribuées à Morrison/Krieger .'Peace frog' est un bon exemple de la maniére dont les paroles de Jim et la musique de Robby pouvaient être mis au point séparement puis rassemblées pour créer une chanson qui dépassait ce que chacun d'entre eux avait imaginé.
Krieger s'etait peut-être rendu compte que les Doors aimaient s'éclater et produisaient de la musique percutante a base de blues,et qu'ils apprécieraient peut-être de s'essayer au white funk.C'est lui qui a trouvé le rythme bien particulier soul-funk a la guitare qui sous-tend la chanson.Le style de la guitare a inspiré John,qui a mis au point une sorte de rythme danse funk disco avant la lettre,et Ray qui a ecrit des partitions d'orgue vraiment ingénieuses.
Ensemble le trio a affiné la section principale de la chanson et a même mis au point un volte-face dramatique avec le rythme en retrait et la musique qui enfle.Il y avait une place pour un solo fou de Robby et pour une section calme trompeuse juste avant le dernier feu d'artifice a la fin du morceau.La chanson etait presque au point mais Jim avait un trou complet:la musique etait forte mais il ne savait pas quoi en faire au plan des paroles.
Ray,Robby et John étaient trop excités pour laisser le morceau en attente pendant que Jim essayait de trouver les mots qui convenaient alors,avec le bassiste Ray neapolitan,ils ont enregistré cette plage un jour ou Jim était sorti avec son copain Babe hill.
Quand Jim est revenu au studio,Ray a regardé ses carnets et il a immédiatement été frappé par un des poémes épiques de Jim,intitulé Abortions Stories(histoires d'avortements).Le poéme décrivait un pays couvert par des riviéres de sang,un sang qui représentait des bouleversements politiques a grande échelle mais aussi des douleurs personnelles profondes.Ray a découvert que les mots et le rythme du poéme allaient remarquablement bien avec le nouveau morceau et il a suggéré que Jim utilise Abortion Stories pour les paroles.
Mais avant que Jim n'enregistre les paroles le producteur Paul rothchild a suggéré d'intercaler d'autres textes dans le poéme.Jim et lui ont travaillé pour faire de la chanson deux séries de paroles distinctes en une.Les mots du poéme étaient encadrés par de nouveaux mots,comme une incantation en contrepoint("She came...")Ensemble les deux textes créaient l'image d'un monde de chaos et de carnage,qui entrait dans l'avenir en hurlant alors que les individus faisaient de leur mieux pour survivre.
Cette chanson n'était pas explicitement pour ou contre quoi que ce soit mais c'était une série choquante de scénes d'un pays agonisant,au plan affectif et au plan physique.L'idée était encore plus choquante a cause de l'ambiance optimiste de la musique.(Cela vaut peut-être la peine de noter que même si Morrison mettait du sang dans les rues de New haven et de Chicago,ce chanteur qui aimait l'Ouest avait mis un soleil rouge sang au dessus de la "phantastic L.A"(la fantastique L.A)).
Quelques lignes avant la fin de la chanson,Morrison décrit lentement,en peu de mots une image:"Indians scattered on dawn's highway bleeding"(des Indiens éparpillés sur la route de l'aurore,ensanglantés).C'est une référence a un incident de son enfance qu'il considérait cruccial.
Quand Jim avait quatre ans,pendant une excursion familiale en voiture d'Albuquerque a Santa fe,au Nouveau mexique,sa famille avait assisté a un horrible accident:un camion conduit par des Indiens Pueblo s'était renversé sur la route et la plupart de ses occupants étaient éparpillés autour,blessés,ensanglantés et mourants.Cette premiére vision effrayante de la mort et de la tragédie avait terrifié le petit Jim et l'affecta profondément pendant toute sa vie.
Dans ses poémes "Dawn's highway" et "Ghost song",Jim a utilisé des images similaires de 'sang dans les rues' à celles de 'Peace frog' et examinéé plus en détail sa reaction face a cet accident.
"Dawn's highway" et "Ghost song" etaient deux des poemes que Jim enregistra seul en decembre 1970.Les Doors allaient utiliser cet enregistrement pour créer lalbum an American Prayer en 1978.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire