Nombre total de pages vues

lundi 14 mai 2012

The unknow soldier/album Waiting for the sun

La guerre du Vietnam fournit un arriére plan sanglant a la carriére des Doors.Pour beaucoup de jeunes gens pendant la deuxiéme partie des années soixante la possibilité d'être mobilisé et envoyé sur la scéne d'une intervention controversé en Asie du sud engendrait une peur constante et sous-jacente.
'The unknow soldier' avait été mis au point en tournée par le groupe et dans les paroles Morrison exprimait non seulement son dégoût pour la guerre en general mais aussi pour la maniére insensible dont la mort et la destruction faisaient maintenant leur apparition sur les écrans de télévision du pays.La tombe du soldat inconnu était l'un des monument les plus révérés d'Amérique mais Morrison suggerait que les véritables "soldats inconnus" étaient ceux qu'on montrait briévement dans le cadre des journaux televisés.
En proclamant avec audace "War is over" Morrison ironisait cruellement-ce qu'il disait en fait c'était que pour un soldat la guerre se termine quand il est tué.Mais pour les jeunes américains qui étaient horrifiés que leur pays soit engagé dans cette tragédie et dans un tel engrenage il faisait bon prendre les choses en main ne serait ce qu'un moment et déclarer avec Jim que la guerre était finie.
Les sentiments exprimés dans la chanson ont une puissance certaine alors que la musique est énergique et directe.Mais certains effets théâtraux-cloches qui sonnnent,foule applaudissant,une éxécution mise en scéne la ou une partie instrumentale aurait pu se trouver-et le fait qu'elle devait être enregistrée en deux fois rendirent le morceau extrémement difficile a enregistrer en studio notamment pour le producteur Paul Rothchild..Le bruit court que 100 prises furent nécessaires pour obtenir un résultat satifaisant .Pour mettre en scéne l'éxécution le groupe défila en fesant beaucoup de bruit dans le studio,puis un coup de feu fut tiré a l'aide d'un vrai revolver chargé a blanc(même les coups de feu se sont avérés un cauchemar .Il fallut des heures pour en enregistrer un qui soit assez dramatique.)
En tant que 45 tours la chanson ne marcha pas tres bien,sa nature politique la rendait bien trop controversée pour que les stations de radio y touchent-mais le titre fut important pour les Doors a plusieurs niveaux..Tout d'abord Morrison et Ray Manzareck saisirent l'occasion qui leur était offerte de mettre a profit leur formation de cinéaste et realisérent un montage du premier clip conceptuel créé par le groupe pour accompagner une chanson.(Ils avaient réalisé précédemment un film simple et assez stylisé pour 'Break on through' et avaient joué en play-back dans quelques clips pour la télévision).
Le film n'était pas follement ambitieux mais il avait du punch.On voit les Doors (accompagnés d'un chien) marcher sur une plage,Jim portant un bouquet de fleurs et Ray,Robby et John trâinants des instruments..Jim est attaché a un pilier sur la plage,a la maniére d'un christ,tandis que les trois autres s'assoient sur le sable et jouent de leur instruments.Quand le moment de l'éxécution arrive sur la bande sonore,Morrison est abattu-son corps se convulse violemment,sa tête roule vers l'avant et il crache un sang épais et rouge sur ses fleurs.Vient ensuite un montage en trois parties d'images de guerre-d'abord des scénes d'explosion et de destruction,puis de prisonniers de guerre et de soldats mourants,suivies par de des scénes de célébration de la victoire.Pour finir les Doors survivants (et le chien)repartent sur la plage.Le film était assez innovateur pour l'époque et montrait qu'en dépit de ce que disaient certains critique,les Doors n'étaient pas du tout dans un état d'esprit "bubble gum" a l'époque de Waiting for the sun.
'The unknow soldier' joua un rôle de plus en plus important dans les concerts live du groupe.Robby introduisait  le morceau avec des accords en trémolos et le groupe passait en revue rapidement le premier couplet et le refrain pour aboutir a la section du peloton d'éxécution..Jim lançait les ordres,Ray se levait en faisant un salut militaire et John entamait a la batterie un roulement frénétique.Quand Jim était abattu,il s'écroulait sur scéne et une pause trés longue et dramatique s'écoulait parfois avant qu'il ne montre signe de vie,pour amener le morceau a sa conclusion triomphante.
Les Doors essuyérent des critiques aprés leur concert du Hollywood Bowl le 5 juillet 1968,dont certains espéraient qu'il allait confirmer la réputation du groupe en tant que groupe de rock accompli.Les critiques estimaient que Morrison n'était pas si exitant,qu'il n'avait rien fait de choquant et qu'il était même assez enjoué pendant 'The end'.Mais le photographe Henry Diltz,qui devait plus tard faire la photo de la pochette de Morrison hotel,était ce soir la au Bowl pour prendre des photos du groupe."J'étais juste devant la scéne et tout le concert m'a bouleversé.Quand ils ont chanté 'Unknow soldier',c'était vraiment un moment époustouflant.On se croyait en train d'assister a la véritable exécution de Jim.Il s'est écroulé sur scéne c'était trés réaliste.Et puis a la fin de la chanson on pouvait sentir cette vague d'émotion,de soulagement et de joie,comme si Jim,avait vraiment,par son intervention, mis fin a la guerre."
Au début septembre les Doors partent en tournée en Europe en compagnie de Jefferson airplane.Les foules européennes s'enthousiasment quand Jim décrivit les Doors comme des "politiciens érotiques".'The unknow soldier se terminait souvent en ovation triomphante."En Europe les jeunes étaient bien plus engagés politiquement"expliqua Robby Krieger au journaliste Richard Goldstein en 1969"Des qu'on disait quoi que ce soit  de politique ils se déchainaient complétement.Je veux dire qu'ils adoraient ça surtout si c'était anti-américain.si on se bornait a jouer,ils adoraient aussi mais ils accrochaient vraiment sur le côté politique alors qu'en Amérique c'était tout le contraire.Beaucoup de gens venaient a nos concerts pas vraiment pour nous entendre parler de politique mais plutôt pour nous écouter.Je crois qu'ils venaient surtout pour l'expérience religieuse".

Deux vidéos:celle du clip officiel de 1968 et celle du concert du Hollywood Bowl.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire