Nombre total de pages vues

vendredi 27 janvier 2012

People are strange/album Strange days

Cet air entrainant est une fausse déclaration d'aliénation et la chanson marche aussi bien justement à cause du mélange bizarre que forme l'imagerie blafarde de Morrison-visages torturés,rues défoncées,mauvaises femmes-et la musique exubérante surtout pour la partie de piano de Ray Manzareck.Les paroles de la chanson auront peut-être frappés certains auditeurs par la profonde dépression qu'elles exprimaient mais si le désespoir de Morrison était sincére,cette chanson est symptomatique des efforts que faisait Jim pour combattre la dépression,en s'aidant de son humour à la causticité toute personnelle.
Quand le groupe recommence a enregistrer a Sunset Sound,il semble que Morrison,le parolier,traversait des moments difficiles.Ses meilleures chansons provenaient toujours de ses carnets de notes deVenice,vieux de 2 ans et alors que le groupe s'envolait vers le succés,il réalisa qu'il allait lui falloir continuer a produire des titres.S'il avait jamais eu des doutes au sujet de son inspiration,ces doutes furent balayés quand il composa 'People are strange' dans un éclair de génie alors que le groupe disposait d'un jour de repos en ce mois d'août.

Robby krieger eut la surprise de voir Morrison se pointer a la porte de la maison de location qu'il partageait avec John Densmore sur Lookout Mountain Drive,à Laurel Canyon.A cette époque les membres du groupe passaient tellement de temps ensemble pour la musique qu'ils ne se voyaient pas tellement en dehors.Krieger fut encore plus surpris quand Morrison agité et déprimé confia ouvertement ses doutes au sujet du succés du groupe."Il ne pensait pas que ça valait le coup de continuer et que sa vie était exécrable"se souvient Krieger.On a passé la nuit a discuter pour le convaincre de ne pas se suicider(ce n'était pas la premiére fois)et soudain au petit matin il a dit:'Je vais aller me promener en haut de la colline'".
Les rues étroites et tortueuses de ce quartier de Hollywood Hills n'étaient pas vraiment propices a la marche a pied,n'ayant pas de trottoirs.Jim a marché jusqu'a Appian Way,en haut de la colline,d'ou par beau temps on a des points de vue panoramiques magnifiques sur Los angeles.
A peu de distance de là Jim trouva un endroit confortable pour s'asseoir et le paysage qui s'étalait devant lui.Il parvint a oublier ses idées noires et le calme l'envahit-suivi de l'inspiration.Un peu plus tard,Morrison revint a la maison,heureux cette fois"Je l'ai rarement vu de meilleure humeur"raconte Krieger"Il m'a dit: ' Mon vieux l'inspiration est revenue.Tu aurais du voir comme c'était beau la-haut et j'ai écrit une chanson en descendant la colline.'"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire